Article publié

Pour l’Halloween !… Quelques histoires d’horreur

Publié le 17 octobre, 2011 à 11:31 Par dans Articles

Certaines personnes aux ventes et en service à la clientèle ont des pratiques inefficaces, douteuses et qui font même peur.  La période de l’Halloween nous permet d’en mettre quelques-unes en lumière.  Si jamais le costume vous  fait, un rétablissement de la situation s’impose pour performer dans notre réalité d’affaires.

    • Vous discutez sans discrétion avec vos collègues alors que des clients entrent en boutique, sont attablés au restaurant, ou sont présents dans votre environnement, quelle belle considération !
    • Comme professionnel de la vente, vous contactez par téléphone un client en lui mentionnant que vous aimeriez avoir un rendez-vous avec lui, ce n’est pas plutôt le client qui doit tirer avantage à vous rencontrer ?
    •  Vous réalisez plusieurs activités de réseautage, tant traditionnelles que numériques, et ne prenez pas, au bon moment, un contact formel en vue de cheminer sur le plan des affaires, c’est dommage !  De plus, il vous arrive de consommer un peu trop d’alcool lors d’activités de réseautage, c’est toute une façon d’entacher votre crédibilité !
    • Vous mentionnez « ce n’est pas grave » à un client qui vous fait attendre à sa réception, alors que la rencontre était confirmée.  Vous risquez d’attendre encore plus la prochaine fois !
    • Vous êtes très amical et relationnel auprès d’une personne qui est défavorable à votre offre, une belle façon de faire du « sur place », alors que l’idéal est d’ébranler respectueusement et de faire valoir votre expertise !
    • Vous êtes fier, comme professionnel de la vente, d’avoir réalisé une  présentation corporative, lors de laquelle vous avez beaucoup parlé et avez répondu à toutes les questions du client.  Il est très risqué de ne pas y intégrer un questionnement de qualité, qui est nécessaire à l’établissement de la relation !
    • Toujours en minimisant l’impact du questionnement, vous faites valoir vos connaissances en présentant plusieurs caractéristiques d’une vaste gamme de produits et services. Devant cette complexité les clients mentionnent vouloir y réfléchir, chercher l’erreur !
    • Vous répondez énergiquement à une objection avec un argumentaire très solide, vous démontrez pratiquement au client qu’il a tort de s’objecter, qu’il achète ou pas, sachez que c’est probablement la dernière fois !
    • Vous ne demandez pas au client son niveau de satisfaction ou ne lui démontrez pas clairement votre appréciation, une belle occasion manquée de faire la différence !
    • Vous manifestez trop rapidement ou trop ouvertement votre joie pour l’obtention d’une vente importante et le client le constate ou l’apprend.  Oups, discrétion et circuit fermé s’imposent !

Que vous soyez impliqué en développement des affaires, en vente ou en service à la clientèle, souvenez-vous que les citrouilles illuminées sont un signal aux pratiques d’affaires à remplacer.  Les enfants sont tenaces pour recueillir des friandises.  Cette même ténacité est requise pour recueillir vous aussi vos dividendes, tant par la mise à niveau de vos
connaissances, par le développement de vos habiletés, que par l’utilisation de vos talents commerciaux.

Bonne Halloween !

Partagez cet article

quelques commentaires

Il y en a actuellement 8
  1. Antoine Jambart 27 octobre 2011 à 13:21 permalink

    Excellent ! Belle brochette de situations toutes plus dommageables à la perfomance en vente & relation client les unes que les autres !
    Je suis certain que plusieurs s’y reconnaîtront sans peine…

  2. André St-Hilaire 27 octobre 2011 à 20:25 permalink

    Excellent article, lorsque nous le lisons et que nous répondons dans notre tête au question ou que nous effectuons une auto évaluation de notre performance on se dit à quelques reprises oups j’ai manquer quelques points. Vraiment intéressant cet article..

  3. François Matte 30 octobre 2011 à 09:02 permalink

    C’est parfois les gestes les plus simples qui donnent les meilleurs résultats…

    Au delà des techniques (tojours importantes) il y a aussi le gros bon sens, la préparation et un soupçon d’intelligence sociale.

    Merci de nous le rappeler!

  4. Nicolas Cloutier 31 octobre 2011 à 23:52 permalink

    Effectivement, ça fait peur! Je crois qu’il ne faut pas avoir la trouille et profiter de l’expérience des autres à notre profit! Joyeuse Halloween ; )

  5. Sylvie Bélanger 1 novembre 2011 à 09:07 permalink

    Très bien cet article! L’excellence en service à la clientèle passe par la qualité de présence à l’autre et à soi-même, il s’agit d’un défi de taille dans notre univers de performance et de distractions abondantes! Merci d’avoir pris le temps de rappeler la nécessité d’arrêter et d’observer attentivement l’action, merci d’éveiller notre conscience!

  6. Gill Cloutier 6 novembre 2011 à 19:57 permalink

    Beaucoup de bons commentaires sur des histoires d’horreur dans le monde des affaires. En effet, la relation avec la clientèle est une question de gros bon sens et comme le dit si souvent Antoine, la communication client est un jeu dont il faut connaitre les règles.

  7. Marie-Eve Goulet 7 novembre 2011 à 12:14 permalink

    Quel bel article qui nous fait sourire! Comment ne pas se revoir faire nos premiers faux pas… Je dirais même que cet article est une bonne façon de se remettre en question face à certaines situations dites ‘’extraordinaires’’. Ça nous prouve que nous ne sommes jamais à l’abri de manquer notre vente!


commenter

*